Comment faire face à la souffrance ?

9 Commentaires

Croyez en votre bonne étoile 🙂 . Laissez moi un commentaire çà fait toujours plaisir 🙂

solitude-1148983_640

 

Ah je suis contente 🙂 , un écrivain en herbe , me rejoins sur mon blog 🙂

et c’est avec grand plaisir  que je vous publie un de ces écrits. Y ‘en aura d’autres certainement , il a la plume légère !!

Bonne lecture à tous

Yuyu

« Comment faire face à la souffrance ? »

Chaque personne connaît en ce monde cette sensation à l’intérieur de soi et on l’exprime chacun à notre façon. Il faut apprendre à vivre avec, elle fait partie de nous. On essaie tous de vouloir la cacher, l’enfermer, de refuser la souffrance au lieu de la laisser s’exprimer et l’accepter. Mon expérience m’a fait voir la souffrance sous un autre aspect. Alors, j’ai décidé de prendre ma plume et de vous expliquer ma façon de vivre avec elle.

Dans un premier temps, je me suis dit oui je souffre, je suis triste, je perds le goût des choses et j’ai l’impression de ne pas avancer, de faire du sur place en permanence. J’ai essayé plusieurs méthodes pour éradiquer mon mal- être et à chaque fois je me suis fait rattrapé par mes propres démons. J’avais cette sensation que plus je me battais contre mes propres maux plus ils grandissaient en moi. C’est un comble me direz-vous ? C’est à partir de ce moment-là que je me suis dit Loïc il y a quelque chose qui cloche. Etant médium, j’ai décidé de demander à mon guide, à l’univers. On me donna des réponses mais malgré cela ma souffrance grandissait. Au fur et à mesure de cette lutte perpétuelle je me suis dit j’abandonne, je n’y arrive pas. Mais ma ténacité légendaire, mon entêtement à vouloir comprendre, on fait que j’ai continué de plus bel.

Dans un second temps, j’ai commencé à m’y prendre autrement. Je me suis assis et je me suis posé différentes questions. Ce qui m’a amené à regarder à l’intérieur de moi. Et c’est ainsi que je découvris la clé. En effet, apprendre à regarder, à comprendre notre propre souffrance permet de mieux l’accepter. Effectivement, c’est l’acceptation de celle-ci qui apporte en nous un changement. Il faut se dire que la souffrance ce n’est pas une fatalité, quelque chose de négatif bien au contraire elle permet de s’écouter, de s’aider et d’avancer. C’est le degré d’importance qu’on lui donne qui la rend négative car on reste fixé sur l’effet qu’elle procure en nous. Alors je vous le dis, puisez dans votre souffrance, écoutez la, analysez la comme il se doit et vous verrez que vous ferez grandir en vous un sentiment de bien-être. Apprenez à la canaliser, la tempérer. Trouvez le bon équilibre intérieur. Respirez un coup et dites-vous que tout ira bien et que vous êtes capable vous aussi d’avoir accès au bonheur. Il ne faut jamais s’en vouloir de souffrir car au contraire souffrir c’est aussi vivre. La souffrance amène à travailler sur nous, à s’aider pour rendre notre intérieur plus calme, plus serein, plus heureux et remplir notre vie de millions de couleurs.

Pour conclure, je vous le dit oui, c’est un travail difficile qui n’est pas simple à réaliser. Il faut du courage, de la patience, de la persévérance et surtout une bonne dose de confiance en soi. Au fur et à mesure du temps vous remarquerez que notre souffrance diminue, elle réussit à s’estomper petit à petit en laissant place au bonheur et à l’amour de soi. Avancez car ça ne sert à rien de se battre contre nous même. Nous ne sommes pas notre propre ennemi mais plutôt notre propre ami.

Alors ayez le courage de vous dire oui je souffre mais je sais que j’ai le droit à une vie belle, éclairée par des milliers d’étoiles. Et n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seul. L’univers sera toujours là pour vous. Alors parlez-lui et les surprises de la vie se présenteront sur votre chemin.

Amicalement,

Loïc médium.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

9 réponses à “Comment faire face à la souffrance ?”

  1. baby78

    très beau texte et quelle vérité bravo j’adore

    Répondre
    • Yuna

      Merci pour ce commentaire , les apprivoiser , n ‘est point facile du temps et du temps 🙂 bonne soirée Yuyu

      Répondre
    • loic medium

      merci baby, je dirais que c’est ma vérité, mon expérience face à mon vécu. Mais si cela peut aider d’autre c’est l’essentiel. bisous bisous

      Répondre
  2. Bb

    Que de vérités dans ce beau texte ! En effet , comprendre sa souffrance c est l apprivoiser afin de trouver la paix 😊 Félicitations , en attente de nouveaux écrits …

    Répondre
    • Yuna

      Merci , à toi Miss de Los Atlantique, d’avoir lu ce beau texte , et crois moi il va m’en écrire 🙂 bisous Yuyu

      Répondre
    • loic medium

      Merci bb, toujours croire en son bonheur et sa réussite face à ses démons. je promets d’en récrire un autre. bisous à toi. Et merci à yuyu de me laisser cette chance et de croire en moi 😉

      Répondre
  3. Marie

    Je pense qu’on met un peu la confiance en soi à toutes les sauces. Il s’agirait ici de penser différemment et d’imaginer la lumière au bout du tunnel. Sachant que tout chose a toujours une fin même si nos souffrances aveuglent notre vision d’un avenir plus serein. Le temps est souvent notre allié et je crois qu’on passe tous par plusieurs stades avant d' »accepter certaines situations. Mais peut on accepter la souffrance lorsqu’on sait qu’elle ne se terminera jamais? Il y a tellement de nuances dans le mot souffrance et c’est selon ce qu’on peut porter. L’espoir fait vivre! On le sait et les médiums et autres voyants n’existeraient pas s’il en était autrement. Avant on se tournait vers Dieu et on se remplissait de son amour et de prières pour continuer son chemin malgré les difficultés. Aujourd’hui il n’y a plus rien pour nous porter et c’est ce qui prédispose à l’explosion des sites de voyances actuels; Alors lorsque l’on souffre et que l’on peine à penser qu’on pourrait s’en sortir, on se dirige vers la voyance qui elle viendra nous réconforter et nous conforter dans l’idée que toute souffrance à une fin et que même si c’est long (patience..:-) mot qu’on voudrait rayer de notre vocabulaire) on se sortira de cette impasse. Croire en un avenir meilleur adoucit nos souffrances. Il ne s’agit pas que de confiance en soi mais d’avoir confiance en la vie et de savoir que ce que nous vivons est ponctuel. Cela peut se méditer et on peut en prendre conscience à un moment donné mais ce ne sera que lorsqu’on aura pris du recul par rapport à ces souffrances. Ce qui veut dire qu’on ne pourra l’éviter malgré tout.Juste tout au moins l’écourter.

    Répondre

Laisser une réponse